Cathares le massacre oublié

Cathares le massacre oublié

Ils étaient sages, humbles et philosophes.Ils ont été exterminés.

Disons le d'emblée : à l'encontre de ce que certains aimeraient croire, le catharisme n'eut rien à voir avec un quelconque ésotérisme. Il fut tout simplement une tentative de constitution d'une Eglise chrétienne indépendante de Rome et c'est ce qui lui valut d'être persécuté. Voilà donc presque huit siècles que le catharisme disparut, non pas de sa belle mort, mais au terme d'une véritable campagne d'extermination menée par l'Eglise, puis la Royauté, dans le Languedoc. Il y eut des cathares en France, en Catalogne, en Italie, en Allemagne, et même en Angleterre. Mais ce fut surtout dans le Midi de la France, de la fin du 12ème siècle au début du 13ème que le Catharisme put s'organiser en Eglise et, par l'intermédiaire des grands seigneurs gagnés à sa cause, exercer une influence sociale et politique sur l'ensemble du pays. Non seulement un million de personnes périt dans des conditions atroces, mais toute une civilisation originale fut brisée. Le Midi de la France, alors séparée du Royaume de France, connaissait une douceur de vivre inconnue ailleurs
Qui étaient ces gens pour susciter la fureur de l'Eglise romaine au point de mobiliser contre eux toutes les puissances de la chrétienté ? De quoi celle-ci avait-elle si peur ? Pourquoi une Eglise se débarrassa-t-elle d'une autre Eglise, alors même que persécuteurs et persécutés se réclamaient des mêmes textes et du même dieu ? La vraie question demeure : comment cette Eglise, au 13ème et 14ème, a-t-elle pu se mobiliser contre un mouvement chrétien et non-violent, au point de recruter contre elle une armée qui massacra et brûla au nom de Dieu, puis inventa l'Inquisition pour l'éliminer définitivement ? Employant les moyens de la violence, l'Eglise catholique romaine eut le dessus sur celle qui ne cherchait qu'à mettre en pratique le message évangélique de non-violence, un message dont les apôtres n'ont jamais été légion, hier comme aujourd'hui.

16/02/2012
ISBN papier : 9782755608472